Aurelien Kairo

Présentation

“J’arrive !”

Un homme assis quelque part un bouquet de fleurs à la main,attend manifestement une femme.
Cette histoire raconte la quête éperdue d’amour,la vieillesse et la mort.
Porté par l’univers d’une grande humanité des chansons de Jacques Brel,
un danseur navigue entre Buster Keaton et Fred Astaire et nous livre un langage de danse singulier, métissé,
prenant sa source dans le hip hop.
” J’arrive ! “

Tendre, drôle, poétique et fulgurant !

J’arrive, bien sûr j’arrive
N’ai-je rien fait d’autre qu’arriver. »

On se sent vieillir à tous les âges.
Plus encore, lorsque que le danseur que je suis vient de souffler ses trente bougies.
Il était pour moi nécessaire de parler de ce sentiment avec corps.
La vieillesse, la mort et ce temps qui passe inexorablement,
Jacques Brel en parle si bien dans ses chansons.


Au-delà des chansons, j’ai choisi l’homme.

Le grand Jacques et son univers dans lequel je me sens proche pour parler d’amour.
Si j’étais vieux et que je me posais la question suivante.
Quel problème n’ai-je su résoudre toute ma vie ?
Je crois déjà connaître la réponse : l’amour.
Insaisissable, je crois humblement qu’on s’arrange tous avec lui comme on peut.


Ce spectacle n’est pas une curiosité ni un paradoxe.

Des parallèles existent entre la danse hip hop que l’on connaît généreuse transpirante et le grand Jacques qui fondait lors de ses mémorables tours de chant.

« Mourir cela n’est rien
Mourir la belle affaire
Mais vieillir… ô vieillir ! »

Aurélien Kairo, mai 2007

=> Plus d'informations : Site internet de l'artiste.

La Vidéo


D'Autres Artistes